Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/02/2011

La Terre, planète aux anneaux

Non, je ne me suis pas trompé.

Regardez plutôt cette courte et fascinante vidéo, réalisée par Roy Prol sur logiciel 3 DS Max(R) 9. Elle introduira le sujet qui nous occupe aujourd'hui : que se passerait-il si, comme Saturne, la Terre - dite la planète bleue - avait des anneaux ?

Cette interrogation n'a rien d'une hypothèse d'école, puisque cela a déjà eu lieu.

Il y a 4,5 milliards d'années - soit environ 42 millions d'années après la formation de la Terre -, un planétoïde de la taille de Mars la percute quasiment de face. Alors que les coeurs des deux astres fusionnent, astronomieun immense nuage de débris se place en orbite autour de la nouvelle planète (Illustration : Musée national de l'air et de l'espace, Washington).

Une partie des roches se consume en rentrant dans l'atmosphère, une autre est éjectée vers le système solaire. Guidé par la force gravitationnelle, le reste s'agrège lentement en ce que nous nommons la Lune. Depuis, elle s'éloigne de nous d'environ 3 à 5,8 cm par an.

Que se passerait-il si la Lune ne s'était pas formée, si des anneaux avaient investi l'orbite équatoriale ? Au-delà de la beauté du spectacle, avec des murs célestes lumineux ou des éclipses, l'espèce humaine n'aurait jamais pu s'élancer à la conquête de l'espace. D'abord, les satellites géostationnaires n'existeraient pas. Ils sont placés dans cette bande équatoriale, à l'altitude des anneaux. Donc, pas de télécommunications, ni de satellites-espions, ni de station spatiale, ni d'engins d'étude de la Terre.  De plus, même l'envoi de sondes vers les planètes eut été impossible.

Finalement, la Lune a résolu tous nos hypothétiques problèmes. Des rovers se déplacent à la surface de Mars depuis 7 ans maintenant, la construction de la station spatiale se termine cahin-caha, chacun peut appeler les quatre coins du monde via un satellite... Et lorsque l'on sait que la présence de la Lune stabilise notre planète en l'empêchant de rouler sur elle-même tous les 150 millions d'années, on se prend à spéculer sur l'aventure même de la Vie en son absence.

Comme quoi, les chocs les plus violents portent des conséquences parfois bénéfiques.

Les commentaires sont fermés.